Publié le 01.07.2019

Championnats du Monde de GC32 - Un doublé pour la SNG

  • Alinghi, Champions du Monde et Team Tilt, Vice-Champions

    Après quatre journées intenses dans les eaux de Lagos (Portugal) pour départager dix équipes de classe mondiale originaires de sept pays, l'équipe Alinghi se voit couronnée championne du monde de GC32, en signant 12 podiums (dont 8 victoires) sur les dix-huit manches lancées.

    Pour la deuxième année consécutive d'ailleurs, la Suisse l'emporte. « A croire qu'il faudrait être suisse pour être champion du monde de GC32 » plaisantait le barreur, Arnaud Psarofaghis, lors de la remise des prix.

    Team Tilt, les champions du monde en titre menés par Sébastien Schneiter, terminent deuxièmes devant INEOS Rebels UK, l'équipe de Ben Ainslie, quadruple médaillé d'or olympique.

     

    Ernesto Bertarelli, skipper du GC32, retenu en Suisse lors de cette épreuve :
    « Je suis fier de mon équipe. Arnaud, Nico, Bryan, Tim et Yves ont très bien navigué. Ce titre est le résultat de beaucoup de travail en amont, aussi bien sur l'eau qu'à terre. Je tiens également à féliciter l'équipe technique, David et João, et les coaches, Nils et Pierre-Yves, qui permettent de tels résultats avec leurs apports respectifs. »

    Arnaud Psarofaghis, barreur et co-skipper :
    « Je suis très heureux ce soir, les gars à bord et l'équipe technique ont fourni un superbe travail. Nous parvenons même à gagner deux manches avant la fin et c'est un très bon résultat dans une flotte au niveau si relevé. Et avec Tilt 2e, cela montre que la voile en Suisse se porte bien. »

    Yves Detrey, bowman :
    « C'est un travail de longue haleine qui paie. On n'est pas champion du monde sur une épreuve. On le devient après des mois et des années de travail rigoureux. »

    Nils Frei, coach :
    « Ce ne sont pas les titres qui manquent au palmarès de l'équipe. Deux fois vainqueur de l'America's Cup, sept victoires sur le Bol d'Or ainsi que sur le D35 Trophy, et quatre fois vainqueur des Extreme Sailing Series, l'équipe évolue, se renouvèle et cherche encore et toujours à progresser. Mais un titre de champion du monde fait vraiment plaisir. L'opportunité de remporter un championnat du monde de classe ne se présente pas tous les jours. Il faut d'ailleurs remonter à 2001 pour voir l'équipe glaner cette couronne mondiale, c'était en Farr 40. »

    C'est donc avec joie que l'équipe signe cette nouvelle victoire, fruit de nombreuses années de travail sur le GC32, pour le découvrir, l'apprivoiser, apprendre à le dompter, à le soigner, à l'optimiser. Le travail accompli au niveau de l'équipe est énorme et fondamental. Pour la composer, l'entraîner, l'adapter, palier les absences pour cause de blessure, se coordonner, se connaître, se compléter.

    Pierre-Yves Jorand, directeur de l'équipe :
    « La connaissance du bateau et le travail d'équipe ont permis de jouer dans des conditions très variées cette semaine à Lagos. On entame l'épreuve avec des départs eu reaching dans du vent, puis on navigue dans du petit temps avec des départs au près en milieu de championnat. A chaque fois les gars ont su trouver les clés pour prendre de bons départs, aller du bon côté du plan d'eau et surtout faire avancer vite, très vite, le GC32 tout en manoeuvrant à merveille. Bravo à tous, ainsi qu'au comité d'organisation qui a livré une très belle épreuve sur un plan d'eau de qualité pour foiler. »

    Mention spéciale pour Bryan Mettraux, le marin qui garde son titre de champion du monde puisqu'il était à bord de Team Tilt l'an dernier, lors du tout 1er championnat du monde de la série à Riva del Garda.

    Félicitations aussi à l'équipe Américaine Argo, menée par Jason Carroll, qui remporte le titre mondial propriétaire-barreur.
    Toute l'équipe tient à remercier ses supporters et partenaires pour leur soutien au quotidien. Après le démontage du bateau, place à quelques jours de repos avant de rejoindre Palma de Majorque fin juillet pour la 3e étape du GC32 Racing Tour.

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top