Publié le 22.10.2018

Alinghi - 2ème à San Diego mais bonne opération au général

  • En tête du 1er jour de l’Act 6 jusqu’à la 18e course, Alinghi n’a pas su résister aux assauts répétés d’Oman Air qui prend la tête lors de la 19e course. Les Suisses gagnent la 21e et dernière course de la compétition mais les Omanais l’emportent d’un point au général. SAP repart avec la 3e place. (Oman Air 233 points – Alinghi 232 points – SAP 226 points). Forcément, l’équipe est un peu déçue de son résultat à San Diego mais avec du recul et une fois les calculs faits au niveau du classement général annuel, l’opération s’avère positive.

    Timothé Lapauw, régleur de foils :
    « On termine 2e mais il y a beaucoup de points positifs à conserver comme notre bonne vitesse par exemple. Le jeu n’était pas évident à San Diego avec un vent variable et léger. »

    Nicolas Charbonnier, tacticien :
    « On fait une bonne opération au compteur pour le championnat. Après on est déçus sur la forme car on a le sentiment que c’est une régate que nous aurions clairement pu gagner et nous n’avons pas toujours navigué à notre meilleur niveau. »

    Arnaud Psarofaghis, barreur :
    « Oman Air mérite cette victoire à San Diego car nous n’avons pas suffisamment bien navigué sur la dernière journée. Globalement nous voulions battre SAP et c’est le cas. Cela nous permet même de pouvoir finir juste derrière lui à Los Cabos pour remporter le championnat annuel, puisqu’on n’a pas besoin de gagner chaque Act pour remporter le trophée. Les gars ont fait du bon boulot à bord, on peut quand même être satisfaits de notre 2e place. »

     

    Yves Detrey, numéro 1 :
    « La 2e place est quelque peu amer car on est passé à côté le dernier jour, pour des erreurs évitables et qui ne devraient pas arriver à notre niveau. Mais il reste encore une régate et on donnera tout jusqu’au bout. »

    Pierre-Yves Jorand, directeur d’équipe :
    « Cette 4e journée était une journée compliquée pour nous. Nous la commençons et la terminons bien avec des victoires de manche, mais au milieu, nous avons quatre courses difficiles. Nous commettons des erreurs en termes de coordination d’équipage et de communication, nous analyserons cela en équipe. »

    Le rendez-vous est pris pour l’épreuve finale des Extreme Sailing Series 2018 qui se tiendra à Los Cabos (Mexique) du 29 novembre au 2 décembre.

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top