Publié le 27.07.2018

Safram remporte la Kekszalag sur le Lac Balaton

  • Balatonfüred (HUN), le 27 juillet 2018 - Le catamaran suisse Safram, barré par Christophe Peclard et skippé par Rodolphe Gautier, remporte la Kekszalag sur le Lac Balaton. La course hongroise incontournable a accueilli 662 bateaux pour sa 50e édition.

    Safram boucle le parcours de 155km en moins de 13 heures. Il devance de dix minutes le deuxième, le Décision 35 PreVital alors que le catamaran à deux mats, Opel Fifty-Fifty, est troisième. La concurrence du Ventilo M1 était de taille, avec des Décision 35, AC45 et autres catamarans à mât-aile sur la ligne de départ. Il y avait absolument tous les types de multicoques, de 28 à 45 pieds, sur la ligne de départ !

    Vainqueurs en 2015 et cinquièmes l’an dernier, les équipiers ont pris un bon départ et n’ont plus quitté la tête de course. Ils étaient au coude à coude avec le Décision 35 PreVital jusqu’à la sortie du chenal à l’allée, mais ont réussi à attraper des meilleurs airs et ont pu garder la première place jusqu’à la fin. Ils passent la marque de mi-parcours à 16h30, avec une vingtaine de minutes d’avance sur le Décision 35, et terminent finalement la course hier soir à 21h40.

     

    L’équipe restera en Hongrie jusqu’à dimanche, pour profiter de l’impressionnante remise des prix qui a lieu samedi au coeur du village. Cinquième au Bol d’Or Mirabaud le mois dernier, Safram s’octroie maintenant quelques jours de pause avant de réfléchir à la suite du projet !

    Le parcours de la Kekszalag sur le Lac Balaton

    Rodolphe Gautier (skipper) : Quel plaisir de gagner à nouveau ici ! Nous étions restés sur notre fin l’an dernier avec notre avarie de Gennaker. Nous avons navigué proprement, pour terminer devant des bateaux bien plus grands que nous. C’est une très belle victoire d’équipe, avec un beau bateau et une excellente ambiance à bord. C’était l’objectif principal ! 

    Christophe Peclard (barreur) : Nous avions une très bonne vitesse par rapport à nos concurrents, et avons touché un vent du nord à la sortie du chenal que les autres n’ont pas eu. On est monté jusqu’à 18 noeuds, c’était beau ! Nous avons pris notre revanche de l’année dernière, ça fait très plaisir.

    Fabien Froesch (numéro 1) : Nous n’étions pas très sereins avant le départ, face aux très bons bateaux présents pour cette 50e édition. C’était assez chaud à bord pendant la course, nous avons notamment touché le fond du lac plusieurs fois ! Nous avons finalement réussi à contrôler nos concurrents par l’avant jusqu’à la fin, grâce à une très bonne cohésion d’équipe. On est vraiment content de cette victoire, c’est une régate juste géniale !

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top