Publié le 26.10.2017

TROPHÉE JULES VERNE - NOUVELLE TENTATIVE POUR SPINDRIFT !

  • Le maxi trimaran Spindrift 2 va débuter son stand-by en vue d’une deuxième tentative autour du monde dès le 6 novembre : Yann Guichard partira avec ses fidèles équipiers sur un bateau qui a été optimisé depuis la dernière tentative. Actuellement le skipper et une partie de son équipage du tour du monde sont en Chine pour le Championnat du Monde de match-race à Shenzhen, et rejoindront ensuite La Trinité sur Mer en attente d’une fenêtre météo pour s’élancer sur le Trophée Jules Verne.

    Pour amorcer ce défi, Yann Guichard a construit un équipage formé de onze hommes mixant, au delà de leurs qualités de navigateurs au large, des expériences en olympisme, en multicoque de sport et en Figaro. Sur douze hommes, sept ont déjà participé à la précédente tentative quand cinq « nouveaux » viendront apporter des compétences multiples.
     
    Un collectif de 13 marins pour un équipage de 12 
    Ainsi parmi eux, Thierry Chabagny revient tout juste d’une Solitaire et d’un Fastnet en Figaro solo, quand Ewen Le Clech retrouve le trimaran qu’il avait mis au point aux côtés de Pascal Bidégorry en 2010, et que le Britannique Sam Goodchild équipe Yann Guichard sur le circuit match-race cette saison et depuis deux ans, sur le trimaran océanique. Puis, Thomas Le Breton, ancien membre de l’Équipe de France olympique en Laser puis en Finn, revient des Bermudes où il embarquait comme tacticien lors du challenge français pour la Coupe de l’America. Enfin, pour compléter ce collectif, le marin Tanguy Cariou, ex-membre de l’équipe de France olympique et équipier en D35, assurera la première partie du stand-by, puis Erwan Le Roux (qui a couru la dernière Transat Québec-Saint Malo à bord de Spindrift 2) lui succèdera à son retour de la Transat Jacques Vabre à partir du 26 novembre.

    Ce « club des cinq » va rejoindre les six équipiers de la première tentative en 2015, autour de Yann Guichard, skipper et chef d’orchestre du trimaran de course. Des hommes qu’il connaît bien pour les avoir côtoyés depuis les préparations olympiques tels Xavier Revil, Christophe Espagnon ou François Morvan. Quant à Antoine Carraz et Jacques Guichard, il ont intégré le team Spindrift depuis ses débuts, tandis qu'Erwan Israël était déjà le navigateur du bord sur la précédente tentative.

    Dona Bertarelli qui reste depuis la première tentative de 2015, la femme la plus rapide autour du monde à la voile, ne pourra pas se libérer une seconde fois en raison de ses responsabilités familiales, professionnelles et philanthropiques. Mais elle reste tout aussi impliquée au sein de la cellule opérationnelle de l’équipe à terre. 

    Avec ce nouveau temps à battre, le soutien du routeur à terre Jean-Yves Bernot sera donc un atout supplémentaire pour Spindrift 2 et son équipage. La barre est particulièrement haute pour ce Trophée Jules Verne qui n’a été battu que par neuf multicoques successifs depuis sa création en 1993 (79j 06h 16’ par Commodore Explorer) et quasiment divisé par deux en vingt-quatre ans (40j 23h 30’ en 2017 par IDEC Sport) !
     

    Équipage Trophée Jules Verne 2017 : 
    Yann Guichard (skipper)
    Erwan Israël (navigateur)
    Jacques Guichard (chef de quart/barreur-régleur)
    Christophe Espagnon (chef de quart / barreur numéro un)
    Xavier Revil (chef de quart/barreur-régleur)
    François Morvan (barreur-régleur)
    Antoine Carraz (barreur-régleur)
    Thierry Chabagny (barreur /numéro un)
    Ewen Le Clech (barreur-régleur)
    Sam Goodchild (barreur / numéro un)
    Thomas Le Breton (barreur-régleur)
    Tanguy Cariou  (barreur-régleur) / Erwan Le Roux  (barreur-régleur)

     

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top