Publié le 03.09.2017

Une édition historique pour la SYZ Translémanique en Solitaire

  • Disputée cette année sur un parcours inédit, avec une bouée à Villeneuve, la SYZ Translémanique en Solitaire s’est déroulée dans des conditions exigeantes. François Thorens a remporté la course en temps réel à la barre de TBS, tandis que Frederic Vandenberghe s’est imposé au temps compensé à la barre de Lovitana. La Junior’ Translem, qui se déroulait en parallèle, a quant à elle réuni 29 courageux!

    La SYZ Translémanique en Solitaire 2017 - 44è édition de cette grande classique lémanique organisée par la Société Nautique de Genève - restera dans la mémoires de ses concurrents. Pour la première fois, la course se disputait en effet sur un parcours effectuant le tour complet du Léman, avec une marque de mi-parcours positionnée à l'embouchure du Vieux Rhône. Elle s’est déroulée dans des conditions exigeantes, avec un vent souvent soutenu mais très irrégulier, qui a généré une course rapide. 

    Le vainqueur en temps réel, François Thorens, engagé à bord du Psaros 40 TBS, a mené la flotte de 107 voiliers (97 classés, 10 abandons) durant l’essentiel de la journée. Il s’est imposé en 12 heures, 13 minutes et 20 secondes devant Oyster Funds (Nicolas Groux) et Fujin (Alain Gautier).

    Ravi de sa victoire, Thorens, originaire de la Tour de Peilz, explique avoir particulièrement bien géré sa tactique « chez lui », dans le Haut-lac. « Je suis très content de cette victoire », a-t-il déclaré. « J’ai acquis ce voilier il y a deux ans et c’est la première grande victoire que je remporte avec. » En tête durant l’essentiel de la course, Thorens, qui disputait sa première Translémanique en Solitaire, s’est imposé avec une avance confortable. Oyster Funds (Nicolas Groux) a terminé 33 minutes plus tard, tandis que Fujin (Alain Gautier) comptabilise un déficit de 36 minutes.

    Historiquement, la SYZ Translémanique en Solitaire sacre le vainqueur du classement en temps compensé - un ratio entre les caractéristiques du voilier et son temps de course. Le grand vainqueur de cette catégorie est aussi l’un des plus petits voiliers de la course: Lovitana, de Frederic Vandenberghe, qui termine en 16:09:16, une minute devant le vainqueur 2015, Alain Hostettler (Nicolas). Un Surprise monte sur la troisième marche du podium : Renaud Stitelmann (Luna). « C’était une super régate », a déclaré Vandenberghe au terme de sa course! « Une très belle édition, malgré des conditions difficiles. Surtout pour mon petit bateau ! J’ai fait beaucoup de rappel pendant la course, j’avoue bien sentir mes abdos aujourd’hui…! Ce long parcours ne m’a pas effrayé du tout, grâce à l’organisation, à Jean-Luc Lévêque et à tous les bateaux suiveurs, nous étions très bien entourés. »

    La catégorie Reine, celle des Surprise, avec 31 inscrits, a été remportée par un vieux Loup du lac, Renaud Stittelmann, à la barre de Luna. Il devance Laurent Alter (Cust 4) et René Mermod (Waventin), lui aussi habitué des places d’honneur de longue date! Gilles Morelle a quant à lui remporté la catégorie des Grand Surprise à la barre de Sibuya, tandis que le Toucan l’Egger (Christophe Magnin) a été le premier Toucan à franchir la ligne d’arrivée. 

    Disputée parallèlement à la SYZ Translémanique en Solitaire, la Junior Translem, ouverte aux jeunes âgés de 8 à 15 ans naviguant à bord d’Optimists a réuni 29 jeunes sur un parcours longue distance entre Genève et Versoix, avec en prime une nuit en abri PC à Versoix et des activités spécifiques à l’attention des jeunes. La Junior’ Translem remporte un succès croissant au fil des ans! 

    Ravi du déroulement du week-end, le Président du Comité d’organisation Jean-Luc Lévêque tenait avant tout à saluer les qualités des régatiers engagés sur ce grand parcours. « Comme il y avait du vent quasiment en permanence, cette régate s’est avérée moins fatigante mentalement que d’autres éditions. Elle a en revanche été éprouvante physiquement. D’un point de vue organisationnel, tout s’est très bien passé et le bilan global est excellent. »

    Président du Cercle de la Voile de la SNG, Yann Petremand a passé une bonne partie de la nuit au club pour accueillir les concurrents. Il souligne l’esprit positif qui régnait la nuit passée au fil des arrivées. « Lorsque nous avons décidé d’adopter ce nouveau parcours, nous avons craint que la participation en souffre, et que ce projet ne fasse pas l’unanimité. Mais hier soir, il n’y avait que des grands sourires sur les visages; tout le monde a adoré ce parcours! La collaboration avec le Cercle de la Voile de Villeneuve s'est aussi très bien passée et je tiens à les remercier. »

     

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top