Publié le 07.05.2017

Grand Prix D35 BMW Emil Frey - Alinghi s'impose

  • Alinghi s’est imposé lors du Grand prix BMW Emil Frey Genève Acacias, qui s’est disputé ce week-end à la SNG. Treize courses ont pu être disputées durant les trois jours de régates

    La première régate du D35 Trophy, le Grand prix BMW Emil Frey Genève Acacias, s’est disputée ce week-end à la Nautique. Malgré le froid et la pluie, treize courses ont pu être disputées entre vendredi et dimanche. Alinghi ressort vainqueur de cette première confrontation de la saison avec une confortable avance sur son poursuivant direct Zen Too. Okalys, mené par Billy Besson complète le podium. Sept des huit concurrents ont remporté au moins une manche et seul deux bateaux n’ont pas terminé dernier. Un score qui démontre la remarquable homogénéité de la flotte. Les régates se sont disputées avec un vent moyen oscillant entre cinq et quinze nœuds de vent et quelques rafales plus fortes. Le comité a même imposé à la flotte une prise de ris samedi, alors que l’anémomètre marquait vingt nœuds. Le reste du temps, les conditions étaient très maniables, et les marins se sont fait plaisir lors de ce premier événement.

     Le vent d’ouest, réputé pour être assez tordu, a donné du fil à retordre aux tacticiens.

    Le vainqueur n’a bien sûr pas caché sa satisfaction, et s’est réjoui de cette victoire. « Pierre-Yves Jorand, qui n’avait plus navigué à bord depuis un an était de retour, et c’est un plaisir de l’avoir à nouveau avec nous. A relevé Ernesto Bertarelli. Et de poursuivre: Ce week-end a été remarquablement orchestré par le comité de course. C’était très disputé, et nous sommes contents de nous en sortir premier. La flotte est un peu plus petite que l’an dernier, mais c’est presque plus intéressant. Il y a plus de place pour s’exprimer, moins d’embouteillages. Mais le jeu est très serré, et il y a beaucoup de changement dans le classement. Notre capacité à revenir dans le jeu même quand nous ne sommes pas bien placés au début, nous a permis de nous imposer sur ce week-end. » Deuxième, Zen Too de Guy de Picciotto réalise également une très belle performance. « L’intersaison nous a été très favorable, nous avons fait beaucoup mieux que les autres années. J’espère que nous pourrons confirmer la prochaine fois ».

    Le troisième Okalys, mené pour l’occasion par Billy Besson a signé une magnifique remontée. « C’était un Grand prix en deux temps, avec une très mauvaise journée samedi, et une bien meilleure dimanche. Nous avons progressé tout au long des régates, et amélioré de nombreux points, qui nous ont permis de finir sur le podium. »

    Alexandre Farago, directeur d’Emil Frey Genève Acacias, partenaire de l’événement, n’a pas manqué de saluer l’ensemble des équipages pour leur performance, et s’est déclaré impressionné par le spectacle offert tout au long du week-end. Les D35 doivent se retrouver dans une quinzaine de jours pour poursuivre la saison, avec l’Open de Versoix, qui doit se disputer du 19 au 21 mai au CNV. D’ici là, chacun va parfaire sa préparation afin de tenter d’améliorer sa performance et son classement. 

    Source : www.d35trophy.com
    Photos : ©Loris Von Siebenthal


    Samedi - De la pluie et du vent d’ouest

    « Hier nous attendions du soleil et du vent, et nous n’avons fait qu’une course. Aujourd’hui la météo prévoit des airs trop faibles pour naviguer, alors il n’est pas exclu que nous puissions faire quelques régates. » Bertrand Favre, série master des D35 ne croyait pas si bien dire au moment du briefing ce matin. Car si le vent a mis du temps à s’installer, et que le premier départ a été retardé de plusieurs heures, six courses ont finalement pu être disputées entre 14h et 18h. L’anémomètre même monté au-delà de vingt noeuds pendant un moment, incitant le comité de course à hisser le pavillon R, qui oblige les concurrents à prendre un ris. La plupart des courses s’est toutefois disputée dans une douzaine de nœuds de vent, sous une pluie battante. Alinghi a remporté trois des six régates, Ylliam – Comptoir Immobilier deux et Zen Too une.

    « Il y a eu pas mal de vent, et nous n’avons pas très bien navigué sur les deux premières courses. Nous avons eu besoin d’un peu de temps pour nous mettre dedans, a expliqué Nicolas Charbonnier, tacticien d’Alinghi. Et de poursuivre : le vent de sud-ouest est très oscillant, et assez compliqué. Mais nous avons fini par trouver le bon rythme, et ça s’est bien passé. Nous manœuvrons bien, le bateau va vite, donc si on va au bon endroit, on doit être devant. Le comité de course a par ailleurs fait un travail remarquable en réussissant à envoyer six régates. »

    Tous les bateaux, sauf Mobimo vainqueur de la course d’hier, ont terminé au moins une fois sur le podium. Un point qui rappelle combien les places sont chères et disputées dans cette série strictement monotype. Demain, les concurrents pourront disputer jusqu’à six courses. Un vent d’ouest d’une dizaine de nœuds devrait souffler sur le plan d’eau. 

    Classement Samedi *

    Source : www.d35trophy.com
    Photos : ©Loris Von Siebenthal


    D35 Trophy - Mobimo en tête après la première journée

    Le D35 Trophy a débuté ce jour avec le Grand prix Emil Frey Genève Acacias dans des conditions de vent faible. Une seule course a pu être lancée, avant que les airs ne disparaissent.   Bertrand Favre, le série master, a insisté pour que les équipages partent sur l’eau juste après le briefing, afin d’être prêt pour le premier départ possible à 14h précise. Le comité de course, mené par Benoit Deutsch a lancé sa procédure à l’heure, pour profiter du petit flux de nord qui soufflait sur le petit lac.

    Mobimo a tenté un départ bâbord à la bouée, couronné de succès, puisque le voilier a mené par Christian Wahl est passé devant ses sept concurrents sur la ligne au moment du coup de canon. Le voilier a ensuite fait la régate en tête de bout en bout.  » Nous étions les seuls à tenter un départ à la bouée. À expliqué le skipper. Et de poursuivre : Le vent a tourné légèrement à gauche une minute avant le départ, ce qui nous a permis de passer devant. Nous avions plusieurs options, et avons choisi au dernier moment. » Le vainqueur, ravi de son entrée en matière a encore relevé : « Au niveau de l’équipage, l’arrivée de Corentin Horeau se passe très bien. Notre équipe est structurée, et a ses automatisme. Un contexte qui favorise l’intégration, particulièrement avec une personne compétente et talentueuse. D’une manière général, nous avons acquis de la fluidité et avons fait de réel progrès dans ces conditions. Nous constatons que nous pouvons aussi creuser l’écart. Nous espérons poursuivre sur cette lancée demain ».

    La course s’est terminée dans des airs faiblissants, et aucune possibilité de renvoyer une manche ne s’est présentée avant la fin de la journée. La flotte a donc regagné la SNG vers 17h pour un apéritif offert par le partenaire de l’événement, Emil Frey Genève Acacias.

    Demain, les concurrents seront prêt à en découdre dès la fin de la matinée. Du vent d’ouest est attendu, ainsi que de la pluie.

    Classement vendredi *

    PLACE TEAM 1 TOTAL
    1 Mobimo 1 1
    2 Alinghi 2 2
    3 Realteam 3 3
    4 Racing Django 4 4
    5 Zen Too 5 5
    6 Swisscom 6 6
    7 Ylliam-Comptoir Immobilier 7 7
    8 Okalys 8 8
    * classement provisoire avant jury

     

    Source : www.d35trophy.com
    Photos : ©Loris Von Siebenthal

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top