Publié le 01.10.2016

ALINGHI REMPORTE LE GRAND PRIX DE CLÔTURE, LADYCAT LE D35 TROPHY 2016

  • Le Grand prix de clôture a été remporté par Alinghi au terme de dix courses particulièrement disputées. Ladycat powered by Spindrift Racing remporte pour sa part le D35 Trophy 2016.

    Genève, le 1er octobre 2016 – L’équipage d’Ernesto Bertarelli s’est imposé avec une confortable avance lors du Grand prix de clôture de la SNG. Ladycat termine deuxième juste devant Team Tilt qui complète le podium. Au niveau du classement de la saison, le bateau mené par Xavier Revil transforme l’essai et s’impose sans appel devant Alinghi et Tilt.

    Dix courses ont pu être disputées entre vendredi et samedi, avec des conditions plutôt musclées, une première pour cette saison 2016. Et si le soleil a brillé lors de la première journée de régate, l’événement s’est terminé sous la pluie, avec quatre belles régates âprement disputées. La régularité a été fondamentale pour s’imposer. Alinghi qui gagne quatre manches ne termine jamais au-delà de la cinquième place. Ladycat qui ne remporte qu’une seule course, et fait une septième place, termine deuxième avec deux points d’avance sur Team Tilt.

    «Nous terminons en beauté, nous sommes très contents, les conditions étaient musclées et superbes » a déclaré Ernesto Bertarelli, ravi de cette dernière rencontre. «Nous avons bien navigué, c’est la régularité qui paie. Au niveau de la saison, nous avons vécu un changement d’équipage. Pierre-Yves Jorand avec qui je navigue depuis vingt ans n’a pas pu être avec nous. Il a fallu retrouver nos marques avec Arnaud Psarofaghis, qui est un excellent marin. Mais la cohésion à bord change, il faut s’habituer à une nouvelle personnalité. Peut-être que nous n’avons pas fait assez d’heures ensembles en début de saison. Mais c’est une belle place, même si nous aurions évidemment préféré une victoire du championnat. »

    Xavier Revil, barreur de Ladycat est également satisfait de son dernier Grand prix : «C’était une rencontre difficile pour tout le monde, sauf pour Alinghi qui a dominé la situation» a-t-il commenté. Et de poursuivre : «Nous n’avons pas fait que des très belles manches, mais c’est un bon résultat. On aurait pu se contenter d’une cinquième place, mais on a tenu à terminer proprement, sans prendre trop de risques.

    C’est important de gagner le championnat en terminant sur le podium. Nous avons réussi à gérer notre avance jusqu’au bout. Les places sont très disputées, c’est un trophée vraiment relevé, et c’est ce qui nous intéresse. »
    Dona Bertarelli, qui dirige l’écurie Spindrift n’a pas manqué de rejoindre la SNG pour féliciter son équipage. «L’équipe m’offre ce trophée, et c’est magnifique. L’histoire de Ladycat a débutée il y a dix ans, et c’est un aboutissement de pouvoir enfin remporter la saison. C’est celui qui nous manquait. Maintenant, nous allons tout faire pour remporter le Bol d’Or définitivement, nous avons deux ans pour y arriver.» Le team de Ladycat rejoint donc les précédents vainqueurs du D35 Trophy soit Alingh (2007, 2008, 2009, 2013, 2014), Okalys (2005, 2006), team Zebra (2004), Banque Populaire (2010), Foncia (2011), Realstone (2012) et Team Tilt (2015).

    Team Tilt, qui termine troisième du Grand prix et du Championnat estime avoir atteint ses objectifs. «Nous avons vécu plusieurs changements d’équipages tout au long de la saison. C’est donc un bon résultat. Le but est de permettre à de nouveaux jeunes de naviguer. Nous nous étions fixé le podium, sachant que ça serait difficile de remporter le titre. C’est donc satisfaisant. »

    Derrière le podium, sept équipes d’un remarquable niveau se sont battues tout au long des huit rencontres que compte le D35 Trophy 2016. Pour chacune d’elles, cette saison aura été riche en enseignements.

    Julien Monnier (4ème), Swisscom : « On est content de terminer quatrième, l’objectif que nous nous étions fixé. Nous avons eu une petite baisse de régime en fin de saison. Le podium nous faisait forcément envie, mais nous n’avons pas réussi à garder notre niveau. Nous avons fait face à un peu de fatigue. Team Tilt mérite clairement sa troisième place, et nous allons monter en puissance l’année prochaine.»

    Christian Wahl (5ème) Mobimo : «Nous avons fait une belle saison avec une équipe stable. Nous avons fait des belles performances, et des moins bonnes. Nous payons un peu notre irrégularité, mais nous avons un bon potentiel. Nous pouvons remporter des manches. Nous devons gagner en stabilité. Nous allons travailler dans cet objectif, dans la continuité.»


    Bertrand Demole (6ème) Ylliam – Comptoir Immobilier : «Nous avons fait une bonne progression, de mieux en mieux à chaque Grand prix. Nous nous rapprochons du paquet de tête à chaque rencontre. Malheureusement, les grandes courses nous coûtent un peu, mais en moyenne nous sommes contents. Nous sommes de plus en plus réguliers. C’est satisfaisant.»
    Esteban Garcia (7ème) Realteam : «Pour nous, c’était une saison fantastique, c’est la première fois que je barrais, et nous avons réussi à faire des podiums. J’estime que nous avons bien progressé. Nous allons continuer à nous entrainer pour essayer de faire mieux l’an prochain.»

    Fred Le Peutrec (8ème) Zen too : «Nous n’avons pas complètement brillé, avec des difficultés de vitesses, que nous avons corrigées en fin de saison. Malheureusement un peu tard pour revenir au général. Il y a aussi eu un changement de tacticien, et ça n’a pas simplifié le projet. Mais nous avons plein d’élan pour l’année prochaine.»

    Nicolas Grange (9ème) Okalys : «La saison a été fantastique en termes de conditions. A titre personnel, ça a été plus difficile, nous n’avons jamais été dans le coup avec des déficits de vitesses. C’est la plus mauvaise saison que nous faisons, mais comme c’est la treizième, on va dire qu’elle ne nous a pas porté chance, et nous espérons bien sûr que la quatorzième soit meilleure.»

    Jan Eckert (10ème) Racing Django : «Nous avons vécu des moments magnifiques, et avons fait beaucoup de progrès, mais avons l’impression d’avoir été mal payés de tous ces efforts. Je ne dirais pas que nous avons manqué de chance, mais plutôt de réussite. Chaque erreur se paie cash, et le classement est vraiment serré. C’est ce que j’apprécie, mais là, ça a été difficile. »

    Classement du GP de Clôture

    Classement Général 2016

    Source : www.d35trophy.com - Photos : ©Loris Von Sibenthal

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top