Publié le 05.09.2016

Alinghi remporte son deuxième Act de la saison 2016 des Extreme Sailing Series™

  • Alinghi remporte son deuxième Act de la saison 2016 des Extreme Sailing Series&trade grâce à une victoire dans la dernière manche du jour à Saint-Pétersbourg. L’équipage Suisse a pris le départ de cette dernière journée décisive de l’Act 5, présenté par SAP, en pole position et avec la plus petite des marges sur ses plus proches rivaux et leader du classement général, Oman Air. A l’heure de la dernière manche de la compétition, les hommes de Morgan Larson étaient à égalité de points avec Alinghi.

    Le vainqueur de l’Act 5 allait être désigné sur cette dernière course en fonction duquel de ces deux équipages allait battre l’autre, et c’est le final le plus époustouflant des 5 Acts de la saison qui s’est joué.

    Alinghi, barré par le Suisse de 27 ans Arnaud Psarofaghis, a dominé le départ. Prenant un temps d’avance sur Oman Air et le reste de la flotte, Alinghi passait la première marque du parcours en tête. L’équipage de Morgan Larson, battant pavillon Omanais a tenté de les rattraper au portant, mais n’a pas réussi à se frayer un chemin au milieu de la flotte et ce jusqu’à la marque de bas de parcours. L’équipage de la nouvelle star Suisse a dès lors accéléré la cadence, sans jamais regarder en arrière, et s’extirpant du peloton pour décrocher la victoire d’étape et par la même, la victoire de l’Act 5!

    L’Act 5 s’est composé de 24 manches spectaculaires courues sur quatre jours à quelques mètres des rives du fleuve Neva. Les données analytiques fournies par SAP ont démontré qu’Alinghi a pris les meilleurs départs, manœuvré le moins et empoché 15 podiums dont huit victoires sur leur chemin vers la gloire.

    « Je suis très heureux pour l’équipe et pour moi-même, nous avons eu une super journée », a déclaré Arnaud Psarofaghis. « C’était très intense parce que nous étions à égalité de points avec Oman Air avant la dernière course, puis le vent a disparu.»

    « Nous étions un peu inquiets parce que nous n’aurions pas gagné l’Act si l’événement s’était arrêté là, mais heureusement pour nous, le vent est revenu juste à temps. Nous avons été malchanceux à Hambourg, où nous avons gagné la dernière manche tout en ratant la victoire pour l’Act Allemand, donc cette fois, c’était à notre tour d’avoir le vent en poupe!»

    « Nous nous sommes dit ‘tentons le tout pour le tout’ et nous avons pris un très bon départ. Nous avons pris la tête de la course dès le début, et nous avons vu Oman Air aux prises avec le reste de la flotte, alors à partir de ce moment-là, nous n’avons plus regardé en arrière.»

    « Nous sommes vraiment confiants, nous avons prouvé que nous pouvons gagner un autre Act, et montré que nous pouvons être forts dans toutes les conditions. C’est maintenant Oman Air qui a la pression, nous n’avons rien à perdre, eux si. »

     

    Gracieux dans la défaite, Morgan Larson a rendu hommage à ses plus proches rivaux mais promis que son équipe reviendrait plus motivée que jamais quand le circuit des Extreme Sailing Series reprendra à la fin du mois à Madère.

    « Alinghi a exécuté un excellent départ, avait un peu plus de vitesse que nous. Ils ont pris un peu d’avance et n’ont plus regardé derrière, alors chapeau à eux! » dit-il. « Arnaud est une étoile montante et un grand talent sur ces bateaux, et son équipe est solide. Mais je sais comment ils fonctionnent, et je sais ce qu’il va falloir faire pour les battre. Nous avons vraiment bien navigué aujourd’hui, et nous savons que si nous continuons à naviguer comme ça, nous gagnerons la prochaine fois. »

    Le reste de la flotte n’était pas en reste avec un duel intense pour la troisième place entre Red Bull Sailing Team et SAP Extreme Sailing Team. Ce sont les Autrichiens qui décrochent le podium laissant leurs opposants Danois se contenter de la quatrième place au classement général.

    « Nous sommes l’une des deux seules équipes qui ont terminé sur le podium dans tous les Acts de la saison, ce qui est une grande réussite, mais encore faut-il que nous soyons plus réguliers sur les quatre jours de compétition. » Explique le skipper de Red Bull Sailing Team, Roman Hagara. « Si nous y arrivons, je pense que nous pouvons battre Oman Air et Alinghi, et c’est l’objectif du prochain événement. »

    À trois Acts de la fin du circuit, cinq points seulement séparent Oman Air et Alinghi au classement général, et Red Bull Sailing Team se place à un petit point derrière.

    Un podium dans la dernière manche a permis à Land Rover BAR Academy de monter à la cinquième place du classement général. L’équipage local, Gazprom Team Russia a fait plaisir au public Russe en terminant second de la dernière manche, tandis qu’une dernière place a vu Sail Portugal – Visit Madeira descendre à la septième place de l’Act.

    Les Extreme Sailing Series seront de retour du 22 au 25 septembre sur les îles portugaises de Madère.

    source : www.adonnante.com

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top