Publié le 22.12.2015

Maxi Spindrift 2 - le Cap Horn

  • pic.twitter.com/dq48W7zb5T
    — Spindrift racing (@spindriftracing) December 22, 2015

    Le Pacifique aura été finalement bien trop… pacifique ! Car même si Spindrift 2 s’est avéré plus rapide que le détenteur du Trophée Jules Verne sur le plus grand océan de la planète (9j 23h 30’ contre 10j 15h 07’ pour Banque Populaire V), les conditions météorologiques n’ont pas été à la hauteur des espérances de l’équipage : du petit temps au large de la Nouvelle-Zélande, une zone de transition peu ventée au milieu de l’océan, une houle et des vagues courtes à l’approche du détroit de Drake… Ainsi Orange II conserve depuis 2005 le record WSSRC de l’océan Pacifique : 8j 18h 08’.
     
    Cap horn! pic.twitter.com/kXFkak4RPo
    — Yann Guichard (@yannguichard) December 22, 2015

    Plus d’une demie journée de marge

    C’est avec une longue houle d’Ouest que Spindrift 2 a rasé le légendaire cap Horn au petit matin local sous quelques rayons de soleil perçant les nuages qui s’accrochaient sur les reliefs escarpés de la Terre de Feu. Le trimaran noir et or n’aura donc mis qu’un peu plus de trente jours depuis son départ de Ouessant pour franchir le détroit de Drake (30j 04h 07’).

    Spindrift 2 engrange donc une avance de plus d’une demie journée par rapport au détenteur du Trophée Jules Verne et peut envisager la remontée de l’Atlantique avec un brin de sérénité. Même si les conditions de navigation au large de la Terre de Feu sont un peu inhabituelles avec une zone de vents faibles entre l’île des États et l’archipel des Malouines. Il faut donc s’attendre à une phase un peu délicate jusqu’à demain mercredi avant de pouvoir accrocher une nouvelle dépression australe qui va traverser le Sud de l’Argentine pour rejoindre le flux perturbé d’Ouest de l’Atlantique.

    Dona Bertarelli, Yann Guichard, et leurs douze équipiers vont donc bénéficier d’une pause méritée après presque trois semaines dans les mers du Sud. De quoi faire un check-up complet du trimaran noir et or, d’aérer et de sécher tout l’intérieur, voire de préparer un repas spécifique pour ces fêtes de fin d’année… Mais il ne va pas falloir traîner en route car le détenteur du Trophée Jules Verne avait réalisé le meilleur temps sur la tranche de parcours entre le cap Horn et l’équateur (7j 04h 27’) : il faut donc s’attendre à ce que Spindrift 2 perde une partie de ses 530 milles d’avance au passage de la Terre de Feu ces jours prochains.

     


    pic.twitter.com/OLIV5MKzsD
    — Spindrift racing (@spindriftracing) December 22, 2015

     

Dernières actualités de la Société Nautique de Genève

Top